Reporting

Les 5 outils indispensables du community manager
SocialShare / mesurer le nombre de partages sociaux

SociaShare est particulièrement bien pensé pour les blogs, et les sites publiant régulièrement du contenu. Il permet d’analyser les pages et de connaître le nombre de partages sociaux de chaque article (Facebook, Twitter, Google+ et LinkedIn). Vous spécifiez vous-même les dates souhaitées pour votre reporting.

SocialShare permet ainsi de connaître le nombre global de partages, le nombre de partage sur chaque réseau social et la répartition des partages sur les réseaux sociaux.

Et vous pouvez même mesurer les (contre-)performances de vos concurrents !

SumAll / statistiques sur tous les réseaux sociaux

SumAll est un service d’analytics pratique, qui permet de gagner du temps. Il est compatible avec de très nombreux services : Facebook, Twitter, Google+, mais aussi Facebook Ads, Bitly, Google Analytics ,WordPress,
Tumblr, Foursquare, YouTube, Instagram etc.

Pour Facebook, on peut afficher un graphique représentant le nombre de posts publiés chaque jour, le nombre de Likes récoltés ou le nombre de commentaires publiés. Sur Twitter, on peut visualiser le nombre de tweets publiés, l’évolution du nombre de followers, le volume des mentions ou les ReTweets. Et ainsi de suite.

Le service est totalement gratuit et permet de représenter une ou plusieurs statistiques clés sur un même graphique. Vous choisissez la période d’analyse et recevez un reporting quotidien par email. Attention cependant à verrouiller les autorisations Twitter pour empêcher le service de publier vos analyses.

Twitonomy / analyser les performances d’un compte Twitter

Contrairement à Facebook, Twitter ne propose pas d’outil pour mesurer ses performances. Seules quelques données sont rassemblées sur analytics.twitter.com, mais tous les comptes ne sont pas éligibles. Le mieux consiste donc à se tourner vers un outil dédié comme Twitonomy. Le service permet de mesurer précisément l’activité et les performances des comptes Twitter : nombre de tweets publiés, nombre de ReTweets générés, utilisateurs les plus engagés…

Vous pouvez analyser le compte de votre choix et mesurer l’activité d’un hashtag. Twitonomy est proposé en version Premium : la version gratuite ne permet pas de spécifier de période précise pour délimiter les statistiques. Mais un seul compte Premium permet d’obtenir les statistiques délimitées de n’importe quel compte Twitter.

Google+ / 3 outils pour mesurer la portée de vos actions

À l’instar de Twitter, Google+ ne propose pas (pour le moment) de statistiques précises. Il suffit de se rendre sur sa page pour connaître le nombre d’abonnés et le nombre de consultations mais ce n’est pas suffisant. Pour obtenir des statistiques Google+, nous conseillons CircleCount.


L’outil propose un dashboard complet et permet de bien cerner la performance de vos publications. Vous pouvez également tester AllMyPlus et GPlusData, deux outils d’analyse intéressants pour Google+.

Le reporting du community manager dépend de nombreux critères. En premier lieu, il dépend des objectifs fixés par sa direction. L’enquête 2014 sur les community managers est en cours, les résultats ne sont pas définitifs. Mais déjà, trois objectifs fixés par les sociétés se démarquent : 

 

  • L’acquisition de nouveaux clients 
  • La fidélisation des clients actuels 
  • La notoriété de la marque 

 

Pour réaliser un reporting cohérent, le community manager doit évaluer la qualité de sa réponse aux objectifs fixés par sa direction. Dire à son patron : « ce mois-ci, on a gagné 2 000 likes » n’a pas d’intérêt en soi. Démontrer l’incidence de ces gains sur l’accomplissement des objectifs fixés, c’est déjà mieux.

La multiplicité des réseaux sociaux et des outils en ligne pour générer des statistiques est une bonne chose. Mais avant de récolter le maximum de statistiques possibles, posez-vous les bonnes questions, déterminez les indicateurs clés de performance (KPI) à mesurer. Ensuite, choisissez les bons outils.

 

5 outils a utiliser

Les 5 outils décrits ci-dessous sont utiles, ils ne doivent pas occulter le traitement des données à la source. Si AgoraPulse permet d’obtenir un rapport synthétique des performances de votre page Facebook, vous souhaitez peut-être mesurer une autre variable contenue dans les Insights Facebook. Dans ce cas, n’hésitez pas à exporter vos données à la source pour mesurer la variation des KPIs de votre choix.

Vous pouvez même créer des macros sur Excel pour gagner du temps et automatiser vos actions. Et si l’augmentation du trafic web est l’un de vos objectifs, regardez du côté de Google Analytics : les données sont très nombreuses et la partie Acquisitions / Réseaux sociaux permet de mieux connaître la portée de vos actions, notamment sur Google+.

Source : Blog du Modérateur - 28 avril 2014